Mission Internationale Baptiste Libre

La Mission internationale Baptiste Libre est basée au Etats Unis. C'est elle qui est à l'origine de l'implantation de l'Eglise Baptiste Libre en Côte d'Ivoire. Elle a débarqué dans le pays en 1958.

Déclaration de Mission

Nous existons pour travailler avec le Corps du Christ pour accomplir la grande commission.

 

Objectifs principaux

  1. Aider ceux qui en ont besoin, en soulageant la souffrance par des actions spirituelles, sociales, physiques ou économiques qui démontrent l’amour de Jésus pour eux.
  2. Partager un message de compassion et d'espoir. L’évangile est partagé avec ceux que nous aidons.
  3. Faire disciples les nouveaux croyants, ceux qui ont accepté le message de l’évangile et ont mis leur foi en Jésus-Christ.
  4. Implanter des églises et former les croyants, même parmi ceux qui sont résistants à l’évangile.
  5. Former des leaders capables d’en former d’autres.
  6. Faire des partenariats avec des églises nationales et avec d’autres institutions chrétiennes qui partagent notre passion pour accomplir la grande commission.

Histoire

La Mission Internationale Baptiste Libre existe depuis 1935 et est un département de la dénomination Baptiste Libre (Free Will Baptist) aux Etats-Unis. En 1935, la Mission a envoyé sa première missionnaire, Laura Belle Barnard, en Inde. L’année suivante une famille a été envoyée au Panama, mais elle n’a pas pu rester, du fait de problèmes politiques dans le pays. Cette famille a donc dû déménager à Cuba pour ouvrir l’œuvre dans ce pays.
Dans la décennie de 1950, des missionnaires ont été envoyés au Japon, au Brésil et en Côte d’Ivoire. Dans les décennies qui ont suivi, des églises ont été implantées par les missionnaires en France, en Espagne, en Uruguay, au Panamá, en Bulgarie, en Coré du Sud et au Kenya.

Avec le temps, les leaders nationaux qui ont été formés ont pris la relève de missionnaires pour diriger non seulement les églises locales, mais aussi les associations, les institutions de formations et plusieurs autres structures laissées par la Mission. Aujourd’hui, la Mission n’a plus de missionnaire résidents à Cuba, au Panama et en Côte d’Ivoire, et bientôt ce sera le même chose en Inde et au Brésil.
La Mission Internationale n’a pas abandonnée ces pays, mais elle nourrit une relation d’interdépendance, menant plusieurs projets en coopération avec les associations de ces pays. Ces projets comprennent divers domaines : l’évangélisation, soutien aux missions nationales et internationales par des nationaux, formation de leaders, édification de bâtiments stratégiques pour les associations, œuvres sociales et de développement.
La Mission Internationale maintien aussi des partenariats avec des ONGs, agences missionnaire et institutions qui ont une synergie avec la doctrine et la philosophie de travail de la Mission. Tous cela dans le but d’atteindre les ethnies et les endroits encore non atteints par l’évangile.

  • Pays d'actuation directe de la Mission Internationale : Panama, Cuba, Brésil, Uruguay, France, Espagne, Bulgarie, Côte d’Ivoire, Kenya, Inde et Japon.
  • Endroits d'actuation indirecte : Equateur, Ghana, Russie, Coré du Sud et plusieurs pays de l’Asie Centrale et de l’Orient (la spécification n’est pas possible pour des raisons de sécurité de nos partenaires).

Pour plus d'informations, consulter le site de la Mission Internationale...