Comment est née la Formation Théologique Supérieure Décentralisée ?

Une nouvelle formation a été mise en place au sein de Eglises Baptistes Libres de Côte d'Ivoire : La Formation Théologique Supérieure Décentralisée (FTSD). Elle est le résultat d'un processus.

Tout commence le 3 août 2014, lorsque le Comité de Formation formule le projet d’entreprendre les Etats Généraux de la Formation : « Compte tenu de l’importance de la formation pour l’Eglise et des besoins actuels en matière de formation pour répondre aux nombreuses demandes de l’église nationale et aux exigences du monde actuel, le Comité de Formation souhaite faire les états généraux de la formation avec les forces vives de l’église au début de l’année 2015 en collaboration avec le BEN de l’AEEBLCI. » (Comité de Formation, Rapport de la réunion du 03/08/2014).

 

Quelques mois plus tôt, le même Comité décidait d’instituer tous les ans une Journée Nationale de Formation dans chaque église locale, en vue de communiquer autour de la formation et de recueillir des fonds pour la soutenir. Le 05 juin 2016, au cours de la première édition de cette Journée de Formation, alors que le Comité de Formation réfléchissait à l’organisation pratique des Etats Généraux de la Formation, l’idée de trouver un cadre spécial qui permettrait à l'Eglise dans son ensemble de réfléchir profondément à la question la formation est de nouveau ressortie. Ce qui venait conforter le Comité de Formation dans sa position.

 

Les Etats Généraux de la Formation ont finalement lieu  du 30 mars au 1er avril 2017 dans les locaux de l’Institut Biblique des Eglises Baptistes Libres à Bouna. Ils ont réuni les représentants des différentes composantes de l’Eglise Baptiste Libre pour faire le bilan-diagnostic des différents domaines de formation en vue de proposer des actions concrètes qui permettent de relever le défi de la formation (formation à l’Institut Biblique, l’ETD, l’ECODI et la formation continue) au sein des Eglises Baptistes Libres en Côte d’Ivoire en tenant compte des réalités actuelles de l’Eglise. Au cours des assises, l’une  des résolutions était d’« adopter la double vocation : Organiser des sessions de formation délocalisées au bénéfice des personnes désireuses de servir, mais qui ne souhaitent pas

le faire à temps plein. Cela contribuera à régler non seulement le problème d’insuffisance de pasteurs, mais également celui de leur traitement (puisqu’un serviteur laïc peut se passer d’un salaire payé par l’église) ». Les réflexions entreprises par la suite par le Comité de Formation en vue de la mise en œuvre de cette résolution, ont conduit en 2018, à l’adoption par ledit comité, de l’idée d’une formation théologique supérieure non résidentielle destinée aux bi-vocationnaires. Après l’accord de l’AG 2018, le Comité de Formation s’est attelé à la mise en place des dispositions pratiques qui ont abouti au démarrage effectif de la Formation Théologique Supérieure Décentralisée (FTSD) en janvier 2020.